Auteur: LEPIDI Pierre-Paul
Contact: via Facebook
Localisation: Ajaccio (Corse)

Nombre total de pages vues

mercredi 19 août 2015

Randonnée pour les juniors en Corse: le lac de Creno / Crenu / Crena



Départ: parking avec la grande croix métallique au-dessus de Soccia.

Parcours: 3km du parking jusqu'au lac.

Temps de marche avec enfants (âgés de 5 ans au minimum): 1h30 mn du parking jusqu'au lac.

Dénivelé positif: 300 mètres


La carte IGN Rando correspondante:





Le lac de Creno (ou Crenu ou encore Crena pour les locaux), comme tous les lacs de montagne de Corse, a été formé par le creusement d'un ancien glacier.

Situé à une altitude de 1310 m, il est le seul lac entouré d'une forêt de pins laricio. Sa superficie est de 2,4 hectares et sa profondeur maximale atteint 6,5 mètres.

Ses rives sont bordées de fragiles pelouses, très sensibles au piétinement. Il s'agit de tourbières à sphaignes, abritant une plante carnivore, la Drosera. 

Le lac est gardé pendant la période estivale.




Même si la randonnée est facile et bien balisée, il est indispensable de former les plus jeunes aux bonnes pratiques de la montagne. Cela inclut la découverte du parcours sur la carte IGN Rando de la région:

Sans titre



Le parcours est très bien balisé avec un marquage de couleur jaune:

Sans titre



À l'entame du parcours, l'odeur de l'immortelle est omniprésente:

Sans titre



À une altitude de 1000 m, on trouve encore quelques châtaigniers. Ceux présents ici sont de toute évidence mal en point...
  Sans titre



C'est également à cette altitude que l'on commence à rencontrer les premiers pins laricio, reconnaissables à leur tronc gris très élancé et leurs tout petits cônes:

Sans titre

À droite, le cône de pin laricio a été grignoté par un petit mulot:

Sans titre



Sur la fin du parcours, il est possible de faire une halte auprès d'une jolie fontaine. Les enfants pourront remplir leur gourde:

Sans titre



Arrivés au lac, après un dénivelé positif de 300 m, un panneau nous plonge dans une ambiance "film d'horreur". Les enfants ont hâte de découvrir le visage de ces monstres affamés...

Sans titre



Eh bien non, ce ne sont pas elles... Il s'agit ici de superbes colonies de nénuphars (nénuphars roses et nénuphars blancs):

Sans titre

Sans titre

Sans titre

Sans titre

Sans titre

Sans titre



Mais où sont donc ces fameuses plantes carnivores ? Durant la journée, j'ai pu entendre à plusieurs reprises cette question posée par les enfants à leurs parents. Un panneau explicatif dédié ne serait pas du luxe sur le lieu...

Les plantes carnivores du lac de Creno, les droseras, sont toutes petites et présentes dans certaines pelouses à sphaignes (mousses) qui entourent le lac. Ces pelouses sont extrêmement fragiles, très sensibles au piétinement animal  et humain. Des clôtures partielles ont donc été installées autour du lac, n'autorisant plus l'approche des droseras:

Sans titre


Une pelouse à sphaignes, mousses de couleur vert clair bien visibles sur la photo ci-dessous. Impossible d'y distinguer les fameuses droseras, même avec un super zoom. Mais vous trouverez facilement des photos de droseras sur Internet:

Sans titre


Si je n'ai vu de contrevenants au cours de la journée, ces clôtures ne sont absolument pas efficaces contre la piétinement animal. Cochons et vaches s'y baladent allègrement, et en nombre, avec un pas bien plus lourd que le nôtre !

Sans titre

Sans titre

Sans titre



Creno est le seul lac entouré de pins laricio, ce qui lui donne un cachet certain:

Sans titre



On distingue également sur la bordures du lac de jolis groupements de roseaux des marais:

Sans titre


Autres espèces animales rencontrées ce jour-là:

Un lézard tiliguerta identifiable à sa queue bien verte et ses points bleus sur les flancs:

Sans titre


Un geai avec ses plumes bleues caractéristiques:

Sans titre


On pouvait également entendre et voir au loin, au centre du lac, deux couples de grèbes castagneux.



Pour finir, quelques panoramas du lac réalisés par assemblage de plusieurs photos:


Sans titre


Sans titre


Sans titre






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire