Auteur: LEPIDI Pierre-Paul
Contact: via Facebook
Localisation: Ajaccio (Corse)

Nombre total de pages vues

samedi 1 août 2015

La danse des abeilles

La référence: le nouveau traité Rustica de l'apiculture édition 2015:



La danse des abeilles est un système de communication mis en oeuvre au sein même de la ruche. Elle permet de transmettre des informations sur une intéressante source de nourriture (pollen et nectar). Les butineuses signalent à leurs congénères la direction et la distance du précieux butin, deux informations utiles à son repérage depuis la ruche, ainsi que les quantités disponibles et la qualité des produits. La danse est également utilisée pour indiquer un possible site de nidification en vue d'un essaimage.

On distingue deux types de danse:
- la danse en rond,
- la danse en huit.

Dans tous les cas, la danse se pratique sur les rayons d'alvéoles, qui sont en position verticale, la butineuse faisant vibrer ses ailes d'une manière toute particulière.

La danse en rond permet de signaler une source de nourriture proche de quelques dizaines de mètres.  La butineuse tourne en rond à grande vitesse (voir le schéma suivant), changeant régulièrement de sens de rotation. Les autres butineuses, prêtes à partir, viennent au contact de la "danseuse" afin de recevoir les informations utiles au repérage. Elles la palpent de leurs antennes pour identifier l'odeur de la plante, et goûtent le nectar par trophallaxie. L'intensité de la danse en rond renseigne sur la concentration en sucre du nectar et la quantité de pollen disponible.

La danse en huit ou danse frétillante est pratiquée pour une source de nourriture plus lointaine. L'odeur de la plante et le goût du nectar ne suffisent alors plus pour le repérage. D'autres informations doivent être intégrées. Comme son nom l'indique, l'abeille décrit un huit (voir le schéma suivant). Le noeud du huit forme une ligne. Pendant le parcours sur cette ligne, elle se trémousse d'un côté puis de l'autre, d'où le nom de danse frétillante. L'angle entre la verticale du rayon d'alvéoles et la ligne du huit correspond exactement à l'angle entre l'axe "entrée de la ruche-soleil" et l'axe "entrée de la ruche-nourriture. Voici donc pour la direction. La distance du butin est quant à elle traduite par le frétillement sur le parcours en ligne du huit: plus il est lent, plus la distance est lointaine. La distance communiquée peut ainsi aller d'une centaine de mètres à plusieurs kilomètres !




La richesse de ce mode de communication a été comprise par Karl von Frisch, zoologiste autrichien. Il reçut le prix Nobel de physiologie et de médecine en 1973 pour ses travaux.




Accueil & autres billets: PHOTOBLOGUE

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire