Auteur: LEPIDI Pierre-Paul
Contact: via Facebook
Localisation: Ajaccio (Corse)

Nombre total de pages vues

mercredi 29 juillet 2015

Pourquoi ne faut-il pas recongeler un produit décongelé ?




Tous les organismes vivants, animaux et végétaux, sont constitués de cellules invisibles à l'oeil nu. 


Exemple: l'épiderme d'oignon vu au microscope:





Schéma 3D d'une cellule:



Le cytoplasme des cellules est riche en eau. Lorsque nous congelons un aliment, qu'il soit d'origine animale ou d'origine végétale, cette eau augmente de volume en se solidifiant, provoquant ainsi l'éclatement des cellules. Tout le monde a déjà oublié dans le congélateur une bouteille d'eau minérale en plastique et pu observer le résultat !

Deuxième point: les bactéries, organismes microscopiques le plus souvent formés d'une seule cellule, sont partout et vont rapidement se multiplier sur nos aliments, qui constituent un milieu nutritif de choix. Lorsque nous congelons un aliment, nous congelons également des bactéries ! 
Mais, si les cellules constitutives des aliments éclatent facilement, celles des bactéries sont malheureusement bien plus résistantes. La congélation ne fait que ralentir ou arrêter leur croissance en fonction de la température négative appliquée, sans jamais les détruire.

Lorsqu'un aliment est décongelé, les bactéries recouvrent alors toute leur capacité de multiplication et côtoient cette fois-ci des cellules éclatées qui offrent encore plus de nourriture. Leur nombre croît à vitesse grand V. C'est la raison pour laquelle il ne faut trop tarder à consommer un aliment décongelé.

Et si l'on remet l'aliment décongelé au congélateur, les bactéries continuent bien évidemment de se multiplier dans ce milieu particulièrement nutritif jusqu'à la complète congélation, quelques heures plus tard. Leur nombre est alors particulièrement important. On imagine le résultat lors de la nouvelle décongélation...

Si les bactéries qui ont proliféré sont pathogènes, c'est-à-dire responsables de maladies, l'intoxication alimentaire sera inévitable, avec des cas plus ou plus sévères en fonction du type de bactérie.




Accueil & autres explications: PHOTOBLOGUE

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire