Auteur: LEPIDI Pierre-Paul
Contact: via Facebook
Localisation: Ajaccio (Corse)

Nombre total de pages vues

vendredi 27 juin 2014

Ruche / Abeilles => du pollen dans les alvéoles


Les abeilles butineuses agglutinent les grains de pollen sur leurs pattes postérieures à l'aide de nectar régurgité. 


 Retour d'une butineuse à la ruche:

Sans titre



Une pelote de pollen malencontreusement tombée avant son dépôt dans la ruche:

Sans titre



Les abeilles butineuses déposent elles-mêmes leurs pelotes dans les alvéoles. D'autres ouvrières dites magasinières sont ensuite chargées de les humidifier avec du nectar et des sécrétions glandulaires puis de les tasser.


Du pollen stocké dans les alvéoles:

Sans titre




La présence d'enzymes et de micro-organismes issus du jabot des abeilles provoque une modification biochimique des pelotes de pollen dès la mise en corbeille sur les pattes postérieures. La transformation se poursuit dans les alvéoles pour constituer, en une dizaine de jours, un aliment à la digestibilité améliorée: le "pain d'abeille".



Des pelotes tassées en cours de transformation:

Sans titre



L'utilisation du pollen dans la ruche


Le pollen est la seule source de protéines pour la ruche. Il contient également des lipides, des glucides, des minéraux et des vitamines.

- Les abeilles nourrices consomment le pollen qu'elles transforment en une bouillie indispensable au développement des larves.

- Jeunes mâles et jeunes ouvrières ont également besoin de pollen pour assurer la maturation de certains de leurs organes.

- En période hivernale, le pollen est utilisé par l'ensemble de la ruche en complément alimentaire.






 Accueil & autres news: PHOTOBLOGUE

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire