Auteur: LEPIDI Pierre-Paul
Contact: via Facebook
Localisation: Ajaccio (Corse)

Nombre total de pages vues

mercredi 9 janvier 2013

Test de l'Olympus 17 mm f/1.8 MSC [partie 2]

(photo de Damien C-G)


Après avoir présenté les caractéristiques de l'objectif, donné son prix et les premières impressions au déballage (cliquez ici), allumons l'appareil...



 ----------------------------------------


NOTA BENE: les exemples de photos en couleurs ou en noir et blanc sont des jpeg directement issus de l'OM-D E-M5 sans aucun post-traitement, hormis le rajout d'un cadre sur certaines.


----------------------------------------




I- L'autofocus:


Le nouveau 17 mm f/1.8 est estampillé "MSC", acronyme signifiant Movie & Still Compatible.





Avec ce type de motorisation, la faible masse de lentille déplacée permet d'obtenir un AF rapide et silencieux (essentiel pour la vidéo):

(image provenant du site Olympus.com)



Cela se vérifie facilement sur le terrain. L'AF du 17 mm f/1.8 est dans la même veine que celui du 12 mm, c'est-à-dire rapide et précis, bref tout ce que l'on attend d'un autofocus !





II- La distance minimale de mise au point:


La distance minimale de mise au point est annoncée à 25 cm.


Dans la pratique, elle se trouve à environ 17 cm. Il est préférable d'utiliser la bague de mise au point manuelle et de l'amener en butée afin d'atteindre cette distance:





Remarque: si vous faites usage de l'AF, il faudra bien vérifier que le point de couleur verte en bas à gauche du viseur ou en haut à droite de l'écran ne clignote pas !


Exemples avec mise au point à courte distance:


Olympus OM-D E-M5 + Oly 17 mm (no PP)



Olympus OM-D E-M5 + Oly 17 mm (no PP)






III- Le piqué à pleine ouverture en jpeg


Lorsqu'on acquiert ce type d'objectif, on attend bien évidemment une qualité d'image décente à pleine ouverture. Elle sera mise à contribution pour détacher le sujet de l'arrière-plan, ou bien pour produire des images en basse lumière. Qu'en est-il de ce 17 mm f/1.8 ?


Un premier exemple en noir et blanc (je rappelle que toutes les photos sont des jpeg boîtiers sans AUCUN post-traitement, hormis le rajout d'un encadrement sur certaines). A ouverture maximale f/1.8:


Olympus OM-D E-M5 + Oly 17 mm (no PP)


Le crop 100 % au centre de l'image:






Deuxième exemple à pleine ouverture, sur un sujet assez proche. La mise au point à été faite dans l'angle en bas à gauche:




Le crop 100 % de l'angle:




J'ai pour habitude de shooter en 3:2, format de mon reflex Nikon D700. Mais voici ce que donne le crop 100 % de la même photo au format 4:3 :




Toujours à f/1.8, mais sur un sujet plus lointain. En plein jour, même par temps couvert, il n'est pas toujours facile de shooter à f/1.8 lorsque l'obturateur est limité au 1/4000 s comme celui de l'E-M5. Il y a donc ici une surexposition des coques de bateaux :



Le crop 100 %:




Ici, un exemple avec comparaison à deux ouvertures différentes: 




Les crops 100 % de l'angle en bas à gauche:





 Autres images, toutes à f/1.8:

Olympus OM-D E-M5 + Oly 17 mm (no PP)


Olympus OM-D E-M5 + Oly 17 mm (no PP)


Olympus OM-D E-M5 + Oly 17 mm (no PP)


Olympus OM-D E-M5 + Oly 17 mm (no PP)


Olympus OM-D E-M5 + Oly 17 mm (no PP)





Si j'ai posté des crops 100% pour sacrifier à la tradition du Net, je rappelle qu'il suffit d'un crop 50% pour évaluer correctement un tirage de type A3. Et nul besoin de coller ses yeux sur l'écran...

Après la lecture des premiers retours sur Internet, je m'attendais au pire à pleine ouverture, notamment dans les angles. Finalement, je trouve le piqué plutôt correct et n'y vois aucune contre-indication pour mon usage personnel.
 



--------------------------


Partie 3 à venir. Restez connectés...


Page d'accueil du blog: http://lepidi-photo.blogspot.fr/



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire