Auteur: LEPIDI Pierre-Paul
Contact: via Facebook
Localisation: Ajaccio (Corse)

Nombre total de pages vues

lundi 13 août 2012

Test du Voigtländer NOKTON 17,5 mm f/0.95 en monture micro 4/3 [partie 4]


---------------------------------

RAPPEL


- Partie 1: http://lepidi-photo.blogspot.fr/2012/07/test-du-voigtlander-nokton-175-mm-f095.html

- Partie 2: http://lepidi-photo.blogspot.fr/2012/07/test-du-voigtlander-nokton-175-mm-f095_28.html

- Partie 3: http://lepidi-photo.blogspot.fr/2012/08/test-du-voigtlander-nokton-175-mm-f095.html


---------------------------------


Si la mise au point manuelle est particulièrement aisée avec le Voigtländer Nokton 17,5 mm f/0.95, elle ne peut bien évidemment pas assurer la saisie de sujets très mobiles. Dans ce cas, seule l'utilisation de l'échelle de profondeur de champ associée à des ouvertures intermédiaires sera susceptible de remplacer favorablement le véloce AF de l'E-M5.


Rappelons tout d'abord un précédent billet qui indiquait:

- ce qu'est la profondeur de champ;
- quels sont les facteurs dont dépend la profondeur de champ;
- comment utiliser une échelle de profondeur de champ.


 
---------------------------------


L'échelle de profondeur de champ du Voigtländer Nokton 17,5 mm f/0.95






NB: les tableaux suivants ont été réalisés à partir de l'excellent site DOFMaster




D'après le tableau ci-dessus, si l'on régle la distance de MAP sur 1,5 m et que l'on choisit une ouverture de 1.4, la zone de netteté s'étend seulement de 1,36 à 1,67 m...



Pour une même distance, la zone de netteté sera plus importante en fermant le diaphragme. Les tests des optiques micro 4/3 montrent que le piqué chute sensiblement dès f/8.

Une ouverture à f/5.6 permettra de tirer la quintessence de l'optique et suffira à la majorité des situations ! 
 



Dans le tableau ci-dessus, en choisissant toujours une distance de 1,5 m et en fermant à f/5.6, on constate que la zone de netteté s'étend alors de 1,06 m à 2,55 m.



Intéressons-nous maintenant à des valeurs toutes particulières en abordant la notion d'hyperfocale.

On appelle hyperfocale la distance minimale pour laquelle les sujets sont perçus nets quand on règle la mise au point sur l’infini. Pour un appareil et une focale donnés, cette valeur dépend de l'ouverture choisie.

Les distances hyperfocales sont notées en bas de tableau. On voit que la distance hyperfocale est de 3,63 m pour une ouverture à f/5.6 :





Ainsi, en règlant l'ouverture sur f/5.6 et la distance sur l'infini, on obtiendra une zone de netteté s'étendant de 3,63 m jusqu'à l'infini.
 
Il existe une propriété très intéressante relative à l'hyperfocale: la distance de mise au point réglée sur l'hyperfocale permet d'obtenir une image nette de la moitié de cette distance jusqu'à l'infini.
 
En règlant l'ouverture sur f/5.6 et la distance sur 3,63 m, on obtiendra donc une zone de netteté s'étendant de 1,81 m jusqu'à l'infini :





Concrètement, les échelles de profondeur de champ n'étant jamais si précises, en fermant à f/5.6 et en plaçant la distance sur le premier ovale du signe "infini", on obtient avec ce Voigtländer une belle profondeur de champ, avec très peu de risque d'être hors de la zone de netteté en photo de rue.







Quelques exemples:


Olympus OM-D E-M5 + Voigtländer 17,5 mm f/0.95




Olympus OM-D E-M5 + Voigtländer Nokton 17,5 mm f/0.95




Olympus OM-D E-M5 + Voigtländer 17,5 mm f/0.95




Olympus OM-D E-M5 + Voigtländer 17,5 mm f/0.95




Olympus OM-D E-M5 + Voigtländer 17,5 mm f/0.95




Olympus OM-D E-M5 + Voigtländer 17,5 mm f/0.95




Olympus OM-D E-M5 + Voigtländer 17,5 mm f/0.95




 --------------------------------------


Ce Voigtländer Nokton 17,5 mm f/0.95 m'a été confié quelques temps pour un test d'utilisateur lambda. Le bilan est plus que positif. Cette optique est superbement construite et son utilisation est des plus agréables. La qualité d'image est sans aucun doute au rendez-vous. Par ailleurs, avec son ouverture extrême de f/0.95 et sa distance minimale de mise au point très courte, cette optique est particulièrement polyvalente. Son prix, malheureusement loin d'être à la portée de toutes les bourses, est à mon humble avis à la hauteur des prestations !



Un grand merci à la société TCP (distributeur de la marque Voigtländer en France) pour sa confiance ainsi qu'à l'incontournable Marcel SFEZ de la boutique L'Instantané à Paris.




2 commentaires:

  1. Merci beaucoup pour ce test "terrain" qui me comble car je m'intéresse à la fois à l'OMD et à cet objectif. Néanmoins pour le moment je vais rester avec mon 20 mm panasonic, qui me permet également de faire un peu de proxi et de jouer avec la profondeur de champ, tout en conservant la compacité qui fait l'attrait du format micro4/3 !
    Et bravo au passage pour les très belles photos de ce blog ! (étant "coincé" à Paris suis un peu jaloux de la belle lumière corse...)

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour votre sympathique commentaire.

    RépondreSupprimer