Auteur / Autori : LEPIDI Pierre-Paul
Localisation / Lucalizazioni : Corse / Corsica
Matériel / Apparechji : Olympus OM-D & Ricoh GR III
Contact via les commentaires / Missaghji vìa i cummenti

Nombre total de pages vues

mercredi 1 août 2012

Test du Voigtländer NOKTON 17,5 mm f/0.95 en monture micro 4/3 [partie 2]



Quelques rapides remarques seront ici faites concernant la gestion de l'ouverture, de la stabilisation et de la mise au point manuelle.


I)- Le contrôle de l'ouverture:

Le Voigtländer Nokton 17,5 mm f/0.95 s'utilise uniquement en modes priorité ouverture (A) et manuel (M). 

En mode A, on sélectionne une ouverture avec la bague de contrôle du diaphragme située sur l'objectif et la vitesse idoine s'affiche sur l'écran ou dans le viseur. En mode M, on fera également le choix d'une vitesse, à l'aide de la molette correspondante sur l'appareil.


Sur la photo suivante, on remarque l'absence d'information relative à l'ouverture du diaphragme. Dommage !





Et bien évidemment, on ne retrouvera pas la valeur de l'ouverture dans les données Exif des photos...






II- Le fonctionnement de la stabilisation:

Le Voigtländer Nokton 17,5 mm f/0.95 ne transmettant aucune information au boîtier, il faut penser à renseigner la focale adéquate pour que la stabilisation de l'E-M5 (IBIS) fonctionne correctement.

Pour cela, lors du choix du mode IS, appuyez sur la touche "info" et utilisez les flèches gauche et droite du pavé directionnel pour sélectionner la focale la plus proche, ici 18 mm:





III)- La gestion de la mise au point:

Tout d'abord, une petite remarque sur la distance minimale de mise au point... Le site Voigtländer annonce une distance minimale de 15 cm:

"The extremely short minimum focus (15cm) creates many possibilities and interesting perspectives for each photographer."

En réalité, en tournant la bague de mise au point, on fait rapidement le constat qu'il est possible d'aller plus loin que le marquage 0,15. Je dirais que la distance minimale de mise au point est proche des 6 cm. On entre là dans le domaine de la proxiphotographie, ce qui rend cet objectif particulièrement polyvalent.

Un exemple réalisé avec une petite voiture de mon fils:


Olympus OM-D E-M5 + Voigtländer 17,5 mm f/0.95

(jpeg boîtier en mode "naturel")



Un autre exemple en extérieur, avec mise au point sur l'étamine chargée en pollen:


Olympus OM-D E-M5 + Voigtländer 17,5 mm f/0.95

(jpeg boîtier en mode "naturel")





Les objectifs Voigtländer nécessitent une mise au point manuelle. Point d'autofocus permettant d'exploiter l'AF de compétition de l'Olympus OM-D E-M5...

Deux possibilités s'offrent alors à nous:

1)- tourner la bague de mise au point jusqu'à rendre le sujet net;
2)- définir préalablement une zone de netteté suffisamment large en utilisant l'échelle de profondeur de champ.

Dans les deux cas, non seulement le déclenchement peut se faire en appuyant sur le déclencheur, mais aussi en cliquant sur l'écran orientable de l'E-M5 pour une prise de vue très discrète. Est-il utile de rajouter que l'endroit où l'on clique importe peu ?...




Le test complet du Voigtländer Nokton 17,5 mm f/0.95: cliquez ici.


---------------------


Home Page: http://lepidi-photo.blogspot.fr/


4 commentaires:

nicolas a dit…

Ayant eu les 20/40/90 sl II sur nikon donc pucé donc avec la transmission des exifs je trouve particulièrement regrettable, surtout au vu du prix, qu'ils n'aient pas daigné inclure cette fonctionnalité sur ce 17 surtout que cela aurait été utile pour la stab de l'omd.
Pour moi cela rend rédhibitoire sont achat

... a dit…

C'est dommage, certes, mais cette optique a bien d'autres qualités qui justifient le prix.

Unknown a dit…

"En réalité, en tournant la bague de mise au point, on fait rapidement le constat qu'il est possible d'aller plus loin que le marquage 0,15. Je dirais que la distance minimale de mise au point est proche des 6 cm."

--> tu dois partir de la lentille frontale pour mesurer les 6 cm et eux du capteur... non ?

... a dit…

C'est la pratique courante ?